Batterie : Apple poursuivie pour travail illégal des enfants dans les mines de cobalt

Un recours collectif représentant plusieurs représentants de la République démocratique du Congo a été déposé aux USA, contre Apple, Google, Tesla et d'autres sociétés de la Silicon Valley. Ces derniers soutiennent que les multinationales techs ont sciemment exploité une main-d'œuvre mineure dans les mines locales de cobalt, utilisé dans les batteries lithium-ion.

📷

Les demandeurs insistent sur la connaissance des parties -et finalement d'une certaine forme de complicité de leur part : « les enfants qui exploitent le cobalt ne sont pas simplement contraints de travailler à plein temps, mais ils occupent des emplois extrêmement dangereux au détriment de leurs études et de leur avenir », est-il précisé dans le dossier, qui met l'accent sur les blessures et les accidents parfois mortels.

Rappelons qu’en février 2018, on apprenait qu'Apple travaillait de longue date sur l'acquisition de « plusieurs milliers de tonnes de cobalt ». Elle tentait déjà de se passer de certains intermédiaires en se fournissant directement auprès des mineurs. Cette initiative, mise en place pour les processeurs, serait également envisagée pour les écrans et les modems cellulaires. Parmi ses autres initiatives, la firme a embauché un dirigeant de Samsung SDI (une filiale de son concurrent spécialisée dans la fabrication de batteries justement) et ce, afin de développer ses propres solutions en interne.