L’Europe se penche sur la puce NFC des iPhone réservée à Apple Pay

L’Europe s’intéresse de près à Apple Pay au sujet de potentielles pratiques anticoncurrentielles. La Commission européenne s’est déjà penchée sur les pratiques d’Apple pour le paiement en ligne. Elle s’attarde maintenant à l’usage du NFC dans l’iPhone et l’Apple Watch.

📷

Cette puce, en place depuis 2014 avec l’iPhone 6 et la première Apple Watch, est dédiée exclusivement à Apple Pay pour ce qui est du paiement sans contact. C’est l’inverse d’Android où les banques sont autorisées à proposer leur propre méthode de paiement avec cette puce. Sur iPhone et Apple Watch, les banques doivent passer par Apple Pay et donc verser à Apple une commission pour chaque transaction.

Apple est-il dans la légalité ? C’est ce que va chercher à savoir la Commission européenne. L’enquête en est à ses débuts pour l’instant et la Commission interroge les partenaires (banques/commerçants) pour avoir leurs retours sur le sujet.

De son côté, l’Association européenne de défense des consommateurs (BEUC) « réfléchit au dépôt d’une plainte auprès de la Commission. C’est en discussion, on y travaille », a indiqué Jean Allix, conseiller de cette association.

L’usage de la puce NFC sur iPhone pourrait en tout cas poser un problème en Allemagne. Le pays a récemment présenté un amendement dans une loi anti-blanchiment qui refuse désormais l’exclusivité d’Apple Pay à la puce NFC des iPhone. Apple a indiqué être « surpris par la soudaineté de ce processus législatif » et pense que cela « pose également un problème de sécurité des données financières et des données tout court des utilisateurs ».