Posséder un iPhone, un luxe devenu une exigence chez beaucoup de jeunes

L’iPhone semble être de loin le smartphone le plus populaire auprès des 13-21 ans, faisant partie de la « Génération Z ». Une étude en dévoile l’aspect social de sa possession.


On connaissait les produits Apple comme la marque d’une image de luxe. Voilà que maintenant, ils seraient devenus une exigence pour certains. Dans une récente enquête menée par Business Insider, l’attachement de la génération Z aux produits de la marque à la pomme est impressionnant. Sur le devant de la scène, l’iPhone se montre majoritaire dans les poches des adolescents et jeunes adultes américains.

Après une étude affirmant que de nombreux propriétaires d’iPhone ne connaissaient pas leur modèle, voici donc une étude sur l’image du modèle chez les jeunes.


Une prédominance de l’iPhone chez les jeunes

Apple a démocratisé ses iPhone après 2010. À cette période, ils avaient en moyenne seulement 10 ans. Les jeunes de la génération Z, nés à partir de 2000, sont donc nés avec l’iPhone. Le smartphone de la firme de Cupertino aurait pour eux toujours existé. Et son accueil s’est intensifié au rythme des années, jusqu’à arriver aux chiffres – impressionnants – d’une récente enquête.

Celle-ci est signée de nos confrères de Business Insider. Elle a été menée auprès de 1 884 Américains âgés de 13 à 21 ans. Et sur ce panel de sujets interrogés entre le 11 et le 14 janvier 2019, 46 % ont déclaré utiliser un téléphone ou une tablette fonctionnant sous iOS pour répondre au sondage. Une part plus importante que celle de toutes les marques réunies sous l’OS d’Android, représentant 36 % des réponses. Les 11 % restant correspondent aux utilisateurs de tablettes ou PC Windows.

La prédominance d’Apple a même été encore plus révélatrice dans une enquête de la banque américaine Pipper Jaffray, dans son dernier rapport « Faire le point sur des adolescents ». Selon ses résultats, 83 % des personnes interrogées auraient déclaré posséder un iPhone.


Socialement, une possession devenue une exigence

Mis à part ses chiffres, l’étude de Business Insider est intéressante sur le chapitre de l’impact social d’une telle prédominance des appareils de la marque à la pomme. « Si vous n’avez pas d’iPhone, c’est un peu mal vu », a déclaré Liane Lopez, une lycéenne de 18 ans du New Jersey, lors de l’étude. Un sentiment partagé par Nicole Jimenez, une élève de l’université Rutgers. Pour elle, la possession d’un iPhone irait jusqu’à permettre de s’intégrer : « si vous n’avez pas d’iPhone, vous n’êtes pas ajouté aux discussions de groupe ».

L’iPhone serait-il devenu une exigence ? Il ferait en effet la loi pour une partie de la génération Z, alors que la possession d’un appareil d’une autre marque serait vu pour certains comme une volonté de « personnes qui veulent être différentes », selon Mason O’Hanlon, de Babson College, estimant quant à lui que 90 % des personnes de son entourage posséderaient un iPhone.

Pour conclure, notons qu’il sera intéressant de voir comment la génération des jeunes nés dans les années 2010 va se comporter en regard des marques de smartphones d’ici une dizaine d’années. L’iPhone sera-t-il toujours aussi prédominant ? Rien n’est moins sûr.


Sources

0 vue