Site des impôts : 2 000 comptes ont été piratés

Les hackers sont partout et s’intéressent même au fisc. Des hackeurs ont piraté environ 2 000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d’impôts. Le ministère de l’Économie a cependant rapidement remarqué la manipulation et a bloqué l’opération.

Les hackers, qui ont agi à la fin juin, ont le plus souvent ajouté des crédits et réductions d’impôts aux déclarations de leurs victimes, et ont remplacé leurs coordonnées bancaires par d’autres (entièrement fictives). Il ne s’agissait pas d’une volonté de se faire de l’argent par conséquent, les hackers ont surtout agi pour faire un désordre.

Comment les hackers ont-ils agi ? Ils ont eu des accès aux boîtes e-mail des contribuables touchés. Ils se chargeaient de réinitialiser le mot de passe du compte sur le site des impôts pour ensuite le récupérer sur la boîte e-mail. Une fois le nouveau de passe obtenu, ils se connectaient sur le site des impôts.

La Direction générale des Finances publiques (DGFiP) a constaté « une vague inhabituelle de renouvellement de mots de passe de plusieurs espaces particuliers sur impots.gouv.fr », selon un communiqué du ministère. C’est pour cette raison que le blocage a pu être établi rapidement. Les contribuables qui ont été concernés par ce piratage ont été prévenus par téléphone par les agents du fisc pour réinitialiser leur compte et s’assurer d’avoir un contrôle sur leur boîte e-mail.

Une meilleure sécurité du site des impôts est prévue pour la fin août avec la date de naissance qui sera demandée pour accéder à l’espace personnel. À plus long terme, des sécurisations supplémentaires sont envisagées, tels l’envoi d’un code par SMS ou l’application d’un système biométrique.