Vos collègues présentent une menace pour vos données personnelles


Cybercriminalité, hackers, protection des données... Ces thèmes d’actualités envahissent nos écrans depuis des mois. En entreprise, la thématique est plus que jamais d’actualité. Presque la moitié (40%) des employés avoue disposer des données d’un précédent employeur.

Les cybercriminels ne sont pas les seules responsables des fuites de données. Les employés, passés et présents, représentent également un risque pour l’intégrité et la confidentialité des informations de l’entreprise… et de celles et ceux qui y travaillent. Notamment lorsque cette dernière n’a pas de politique adaptée pour protéger les données personnelles. Presque la moitié (40%) des employés français déclare, en effet, avoir déjà eu accès à des informations confidentielles sur leurs collègues (salaire, bonus, informations bancaires, mot de passe, …). De manière «accidentelle», précise l’étude menée* par Kaspersky. Quoi qu’il en soit, cela s’est fait sans le consentement de la personne concernée.

» LIRE AUSSI - Les victimes de cybercriminalité vont pouvoir déposer plainte sur Internet

PUBLICITÉ

Un tiers des employés français (33%) reconnaissent, cependant, avoir eux-mêmes partagé des informations précieuses à leurs collègues: identifiant et mot de passe de leurs appareils professionnels notamment. Alors, idée judicieuse ou grave erreur? «Le manque de contrôle et d’organisation des fichiers numériques notamment des fichiers hébergés sur le cloud, peut mener à des fuites de données et des incidents graves de sécurité», commente Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky.

» VOIR AUSSI - La méthode pour voir tout ce que Facebook sait sur vous


La méthode pour voir tout ce que Facebook sait sur vous - Regarder sur Figaro Live

Les anciens employeurs aussi victimes de la menace

Presque la moitié (40%) des employés français avoue même disposer, encore, des données d’un précédent employeur ; qu’il s’agisse de documents partagés, de fichiers en ligne ou encore d’emails. «Il est important de mettre en place une politique de gouvernance des données qui intègre la question des droits d’accès mais également la protection contre les cybermenaces, ajoute le directeur général. Il s’agit du moyen le plus sûr pour permettre aux employés de travailler efficacement, tout en protégeant la propriété de l’entreprise.»

» LIRE AUSSI - Cybercriminalité: des attaques de plus en plus destructrices

PUBLICITÉ

Ce serait, donc, la responsabilité des entreprises de mettre en place des systèmes de sécurité performants pour préserver les données des collaborateurs, de collègues un peu trop curieux, voire malveillants. Cet avis semble partagé par les équipes: 14% des employés français seulement pensent que la responsabilité de la gestion des accès dans l’entreprise leur revient. Ces derniers sont, ainsi, prêts à renoncer à l’accès des données concernant leurs collègues ; mais ne se privent pas de jeter un coup d’œil s’ils en ont la possibilité!

*L’enquête a été menée auprès de 7000 employés de bureau travaillant sur ordinateur dans 14 pays entre décembre 2018 et janvier 2019 (dont 1046 en France).


Sources